Site Russe des académies
MEN

Saint-Pétersbourg avant 1917

samedi 5 janvier 2013, par Véronique NEVIERE

Dans l’émission « La Marche de l’histoire » du vendredi 4 janvier 2013 : « Saint-Pétersbourg avant 1917 »

Cette émission peut être très utile pour l’étude du « Mythe de Saint-Pétersbourg » dans le cadre de la notion « Mythes et Héros ».

Pour en savoir plus :

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-saint-petersbourg-avant-1917

"Surgie du froid boréal et des nuits blanches d’été, c’est la création, quasi miraculeuse, d’une succession de souverains : Pierre le Grand bien sûr mais aussi au long du XVIIIe, Anne, Elisabeth, Catherine. Toutes choses égales, un symétrique de Versailles : une abstraction construite au nom d’un motif supérieur.

Mais très vite, la ville a trouvé ses ressources en elle-même : ses administrations, son port, ses usines. Saint-Pétersbourg est en première ligne de l’industrialisation russe. Dès le milieu du XIXe, la population passe le cap des 500000 et surpasse celle de Moscou. Le million est atteint en 1890. Les deux millions en 1910...

Cette accélération effraie la Cour. Trop de locataires, trop d’instables. Classes laborieuses, classes dangereuses, comme on disait à Paris. Avec, en prime, une intelligentsia qui justifiait souvent le terrorisme. Alexandre II tombe, dans un énième attentat, en 1881. Son successeur fait édifier une église là où la bombe a explosé : le Saint Sauveur sur le Sang versé. L’exorcisme ne suffit pas. Nicolas II qui n’est à l’aise ni avec le frac ni avec la casquette s’éloigne pour aller résider à Tsarkoie Selo. Dès avant la première révolution de 1905, la désunion du trône et de la ville a eu lieu. Ce qui ne veut pas dire que la suite - la révolution de février 1917 et la prise du Palais d’hiver- était nécessairement écrite..."

Pour podcaster :

http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11739.xml



Site Russe des académies
Directeur de publication : l'inspection de russe