Site Russe des académies
MEN
Accueil du site > Le baccalauréat > Consignes pour les examinateurs à l ’oral du baccalauréat

Consignes pour les examinateurs à l ’oral du baccalauréat

jeudi 22 mai 2008, par Inspection de russe

JPEG - 13.4 ko

Françoise Duchêne, IG

Gabrielle de Groër, IPR

Véronique Loriot, IPR

Anne-Marie Olive, IPR

Paris, le 20 mai 2008

 A l’attention des professeurs de russe

Rappel des consignes pour les épreuves orales du baccalauréat

Un certain nombre d’entre vous seront amenés, dans les prochains jours, à faire passer les épreuves orales du baccalauréat. Afin de prévenir les dysfonctionnements sur lesquels nous sommes régulièrement alertés par les services académiques, et qui donnent de plus en plus souvent lieu à des recours dont nous ne pouvons que reconnaître la légitimité, nous vous demandons de vous conformer aux règles déontologiques que nous vous rappelons ci-dessous.

Le temps de préparation accordé aux candidats, identique au temps fixé pour la durée des épreuves, doit être impérativement respecté.

Le candidat doit être interrogé sur un texte de la liste qu’il présente, même si celle-ci vous semble insuffisante ou non conforme aux instructions. Dans ce dernier cas, le candidat ne saurait être pénalisé. A l’issue de l’épreuve, vous mentionnerez le fait sur le bordereau d’interrogation et photocopierez cette liste afin qu’elle soit envoyée à l’IPR responsable de l’académie.

Si le candidat ne présente aucune liste, vous le mentionnerez sur le bordereau d’interrogation et lui proposerez plusieurs textes entre lesquels vous lui demanderez de choisir. Cette éventualité devra être prévue et vous vous munirez de quelques textes de réserve.

L’épreuve n’est pas un interrogatoire. Le candidat doit être mis en confiance par un accueil bienveillant. Vous devez vous abstenir de toute attitude critique ou ironique. Tout propos étranger à l’interrogation, qui pourrait donner au candidat à penser qu’il est jugé sur autre chose que ses réponses, notamment sur l’enseignement qu’il a reçu, doit être proscrit.

Dans votre appréciation, vous devez prendre en compte la série et l’horaire d’enseignement. Vous modulerez vos exigences selon le rang de la langue, LV1, LV2 ou LV3. L’investissement que représente pour un élève de terminale la préparation d’une épreuve facultative mérite d’être valorisé.

Dans la première partie de l’épreuve, vous devez laisser le candidat exposer son propos sans lui couper la parole, même s’il s’exprime avec des fautes, des lenteurs ou des hésitations.

Lors de l’entretien, vous devez vous interdire de poser des questions sur la vie de l’auteur ou sur des faits qui relèvent de l’érudition littéraire ou historique. Vous valoriserez en revanche les manifestations pertinentes de la culture générale du candidat.

Rappelons enfin que l’évaluation doit être conduite dans un esprit positif et conforme aux attentes de l’institution. La norme exigée d’un élève de terminale, en référence au niveau B1 ou B2 du cadre européen, n’est pas le bilinguisme ou l’absence de fautes.

Tout enseignant étant jugé compétent pour interroger en langue de complément ou langue de spécialité, il revient à chaque interrogateur de se préparer à ces éventualités, de s’informer sur les modalités de ces épreuves, et de se munir de documents pouvant servir de support à la seconde partie de l’épreuve.

 Textes de référence à lire sans faute :

– Définition des épreuves dans le B.O. N°23 du 7-6-2001- note de service N°2001-091 du 30-5-2001

– Voir letableau récapitulatif des épreuves du baccalauréat sur SITAC/Textes de référence/examens



Site Russe des académies
Directeur de publication : l'inspection de russe