Site Russe des académies
MEN
Accueil du site > Pour la classe > Mutualisons ! Banque de documents pour la classe > A. Guelassimov : La soif. Texte littéraire. Auteur : Catherine (...)

A. Guelassimov : La soif. Texte littéraire. Auteur : Catherine Nadin

lundi 21 mai 2007, par Catherine NADIN

Ce texte s’adresse à des élèves de première ou de terminale (niveau B1 vers B2). Il s’agit d’un texte authentique, seules quelques lignes ont été coupées dans le premier paragraphe car elles présentent des difficultés lexicales et leur suppression ne nuit pas à la compréhension du texte. Il s’agit du premier chapitre du roman, duquel on soustrait les dernières répliques pour créer une curiosité chez les lecteurs.

  Андрей Геласимов (род. в 1965)

Жажда, ОГИ-проза, Москва 2005

(L’extrait est téléchargeable en document joint)

Cette histoire en apparence banale dissimule un mystère, il y a « quelque chose qui cloche ». Ce n’est pas normal que l’enfant ait si peur de son voisin. Les élèves vont essayer de trouver pourquoi.

Cet extrait d’une nouvelle de Guélassimov permet d’aborder une question douloureuse dans la société russe actuelle, celle de ces jeunes gens revenus mutilés de leur service militaire en Tchétchénie, mais il est aussi intéressant par sa qualité littéraire et linguistique (l’apparente simplicité de la langue et l’humour détaché du narrateur).

 Prérequis

Pour une meilleure compréhension du texte, il peut être utile de consacrer une séance au rappel des événements en Tchétchénie. Cela peut prendre la forme d’une recherche en salle multimédia. Sur le site www.rusnations.ru les élèves peuvent chercher la Tchétchénie sur la carte interactive et repérer les différentes républiques du Caucase du nord. Ce site présente un lien avec le site officiel de la république de Tchétchénie. Il peut être intéressant de comparer l’information donnée sur ce site avec celle que l’on trouve sur des sites comme www.memo.ru.

 Travail préparatoire

Le professeur peut donner le texte à lire à la maison avant de l’exploiter en classe. Les élèves savent qu’ils doivent repérer les différents personnages, éventuellement leur âge, la relation qui existe entre eux, situer l’action. Le professeur peut donner quelques pistes pour guider leur lecture : repérer les déplacements des personnages pour visualiser la scène, trouver les expressions qui montrent que cette scène ne se produit pas pour la première fois, relever les expressions qui montrent la frayeur de l’enfant.

 Travail en classe

Expression orale : les élèves racontent ce qu’ils ont compris. Ils commentent le début du texte : on comprend en lisant la suite pourquoi le narrateur accumule toutes ces bouteilles de vodka. Le professeur peut introduire la notion de запой.

Les élèves sont amenés à faire des hypothèses sur la suite du texte : pourquoi Nikita est-il si désobéissant ? Pourquoi Olga élève-telle son enfant seule ? Et surtout : pourquoi Nikita a-t-il si peur de son voisin ? C’est là que le travail préparatoire sur la Tchétchénie s’avère utile. Les élèves savent qu’il va y avoir un rapport entre ce qui se passe dans le texte et la guerre.

 Fin de la séance

L’intérêt des élèves est éveillé. Ils ont envie d’en savoir plus. Le professeur peut alors leur distribuer la fin du passage.

Le professeur demande aux élèves de donner un titre au texte étudié.

 Prolongements possibles

Expression écrite : des années plus tard, Nikita se souvient…

Compréhension auditive : la fin de la nouvelle, à partir de « Слушай, ты уже приехал » jusqu’à « А то... позову твою маму ». (Il existe un enregistrement de la nouvelle, lue par l’acteur Khabenski, mais on peut aussi faire enregistrer le texte par un assistant).

Chanson : « Давай за » du groupe Любэ (article du Monde et lien avec la chanson)

Commentaire d’image : une caricature (fichier joint)

Le texte intégral sur Internet

Document lié à cet article : le texte d’appui en .doc


Portfolio

Caricature

Site Russe des académies
Directeur de publication : l'inspection de russe