Site Russe des académies
MEN

La conférence de Yalta

mercredi 11 février 2015, par Véronique NEVIERE

Sur France Inter dans l’émission « La marche de l’histoire »

le lundi 9 février 2015 :

La conférence de Yalta

"Il y a une mythologie de Yalta qui n’existe guère qu’en France et qui doit beaucoup à l’époque gaulliste et, pendant l’époque gaulliste, à un best-seller : celui d’Arthur Conte. La vulgate, ici, consistait alors en deux propositions. D’abord, un partage de l’Europe médiane et centrale destiné à durer, aurait été opéré il y a soixante ans. Ensuite, la France qui n’avait pas été invitée pouvait néanmoins s ‘inventer un rôle dans la nouvelle dramaturgie, à condition qu’elle se tînt à équidistance des deux Grands.

Depuis, le mot de Yalta est entré dans notre vocabulaire. Marc-Olivier Fogiel et Thierry Ardisson se retrouvent-ils la semaine passée sur un même plateau de télé pour parler d’une émission qui emprunte d’ailleurs notre générique, c’est aussitôt un nouveau Yalta. Quand les chroniqueurs en mal de copie ajoutent que cette rencontre au sommet s’est tenue sous l’égide de l’ONU, ils n’ont pas complètement tort. La conférence de Crimée a en effet permis d’avancer dans la future organisation des Nations-Unies.

Pour le reste, le caractère définitif qu’on lui prête est loin d’être vérifié. S’il y avait eu partage effectif et accepté, il n’aurait pas été suivi des crises qui vont se produire en chaine et déboucher sur la guerre froide. Yalta est un maillon dans une chaine de transactions diplomatiques qui a commencé à Téhéran dès 1943 et s’achève en points de suspension à Postdam l’été 45. Et, en effet, au bout de ce processus, 14 frontières sont modifiées sur près de 8000 kilomètres. Mais le rideau de fer ne tombe pas de suite entre deux Europe."

Pour écouter ou podcaster :

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-lhistoire-la-conference-de-yalta

http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11739.xml



Site Russe des académies
Directeur de publication : l'inspection de russe